Guide complet pour savoir choisir le meilleur couteau pour ses besoins

Couteau de poche, couteau à lame fixe ou couteau pliant … Comment choisir le meilleur couteau ? Lisez ce Guide

Lorsque l’on parle de survie ou d’exploration en plein air, un couteau est souvent considéré comme l’outil le plus essentiel. En montagne, en forêt, ou même en mer, le bon couteau peut devenir votre compagnon le plus fidèle. Il n’est pas qu’une lame; c’est un symbole de survie, d’indépendance et d’aventure.

Mais face à la multitude de couteaux que propose les différentes marques sur le marché, comment savoir réellement lequel est fait pour nous et comment choisir le meilleur couteau ? Couteau pliant, couteau de survie, couteau à lame fixe, lame drop point, lisse, semi-crantée, full tang ? Difficile de s’y retrouver.

Mais grâce à cet article, il vous sera possible d’y voir plus clair. Après vous serez un expert pour choisir le couteau idéal !

Attention : Vérifier la réglementation lors de l’achat d’un couteau de poche !

Les différents types de couteaux de plein air

Les couteaux, depuis la nuit des temps, ont été des outils indispensables pour l’homme, surtout lorsqu’il s’aventure en pleine nature. Pour le campeur, le pêcheur, le randonneur ou le survivaliste, choisir le bon couteau est crucial. En fonction des besoins spécifiques de chaque activité, les caractéristiques de ces couteaux varient grandement.

1. Couteau de survie :

Robuste et polyvalent, le couteau de survie est généralement doté d’une lame épaisse et résistante. Ces couteaux sont conçus pour résister à des tâches lourdes comme couper du bois ou construire un abri.

Avantages d’un bon couteau de survie :

  1. Polyvalence : Ils sont conçus pour effectuer une multitude de tâches, comme couper du bois, creuser, chasser, ou encore allumer un feu.
  2. Robustesse : Les couteaux de survie sont généralement construits pour résister à des conditions difficiles et à un usage intensif.
  3. Sécurité : Beaucoup sont équipés de caractéristiques additionnelles pour la survie, comme un sifflet, une boussole, ou même un allume-feu.
  4. Prise en main : Ils ont souvent une poignée ergonomique pour une prise ferme, ce qui est essentiel lors de tâches exigeantes ou dans des conditions humides.

Inconvénients d’un couteau de survie :

  1. Taille et poids : À cause de leur robustesse, ils peuvent être plus lourds et encombrants que d’autres couteaux (couteaux pliants notamment).
  2. Prix : Les couteaux de survie de haute qualité peuvent être chers en raison de leur construction robuste et de leurs caractéristiques spéciales.
  3. Législation : la législation peut limiter ou interdire le port d’un couteau de survie dans certains endroits ou situations.

Meilleur Couteau de survie GERBER Ultimate Survival Fixed Blade

couteau à lame fixe: Gerber Ultimate Survival

Vous cherchez un couteau de survie solide, qui puisse vous accompagner dans toutes vos aventures? Le couteau idéal pour la survie est là : le Gerber Ultimate Survival. Doté d’une lame fixe semi-crantée de 12cm en acier 7Cr17MoV résistant à l’usure, d’un sifflet de détresse, d’un étui en nylon équipé d’une pierre à aiguiser et d’un allume-feu, ce couteau de survie est un excellent choix.

Il était d’ailleurs le compagnon du célèbre aventurier Bear grylls dans ses aventures Man vs Wild!

Vous pouvez le retrouver sur Amazon en cliquant ici

2. Couteau pliant :

Un couteau pliant, également appelé couteau de poche, est un couteau dont la lame se replie à l’intérieur du manche. Ce mécanisme permet de protéger la lame et rend le couteau plus compact pour le transport.

Avantages d’un bon couteau pliant :

  1. Facile à transporter : Grâce à leur conception repliable, ces couteaux sont compacts. Il est facile de les transporter dans une poche ou un sac.
  2. Sécurité : La plupart des couteaux pliants modernes disposent d’un mécanisme de verrouillage pour empêcher la lame de se refermer accidentellement. Il y a moins de risque de blessure.
  3. Variété : Les couteaux pliants sont disponibles dans une vaste gamme de tailles, de formes et de fonctions. Vous pouvez retrouver notre article des meilleurs couteaux de poche pliants 2023 juste ici.
  4. Discrétion : Leur petite taille et leur conception repliable les rendent discrets à porter.

Inconvénients d’un couteau pliant :

  1. Robustesse : Bien que de nombreux couteaux pliants soient robustes, ils ne sont généralement pas aussi résistants que les couteaux à lame fixe, en raison du mécanisme de pliage. Je vous conseille d’aller vers un couteau pliant suffisamment haut de gamme.
  2. Entretien : Les couteaux pliants peuvent nécessiter plus d’entretien que les couteaux à lame fixe. La saleté et les débris peuvent s’accumuler dans le mécanisme de fermeture. N’oubliez pas d’effectuer un nettoyage régulier si vous voulez le conserver dans le temps.
  3. L’ouverture de la lame : Même si cela prend généralement une seconde, déplier un couteau peut être légèrement plus lent que de simplement sortir un couteau à lame fixe.

Meilleur Couteau Pliant français: le TB Outdoor CAC® (couteau de l’armée française)

couteau pliant, Meilleur couteau de poche de survie : le TB Outdoor CAC® (couteau de l'armée française)

Pour ceux qui souhaite un couteau de poche de haute qualité 100% français, je vous recommande ce couteau pliant TB Outdoor CAC® qui est le couteau de l’armée française. Il possède une lame rétractable de 8,5 cm en alliage ultra résistant équipé d’un système de verrouillage très performant.

Son manche est en matériau composite fait de fibres de verre imprégnées de thermoplastique technique. Cela le rend extrêmement durable et résistant aux chocs thermiques. Enfin sa lame semi-crantée est idéal pour partir à l’aventure en plein air. Un des meilleurs si ce n’est le meilleur couteau pliant du moment!

Vous pouvez le retrouver sur Amazon en cliquant ici

3. Couteau à lame fixe :

Un couteau à lame fixe est un couteau dont la lame est solidaire du manche, sans point de pivot ou de mécanisme de fermeture. En d’autres termes, la lame ne se replie pas. Elle est généralement soutenue par un fourreau pour le transport.

Avantages d’un couteau à lame fixe :

  1. Solidité : La construction monobloc sans points de pivot rend généralement le couteau à lame fixe plus robuste que ses homologues pliants. Il est capable de supporter des tâches plus lourdes, comme fendre du bois ou tailler des branches épaisses.
  2. Nettoyage simplifié: Sans mécanisme pour fermer la lame, il est plus facile de nettoyer un couteau à lame fixe. Vous évitez donc plus facilement la corrosion et votre couteau dure plus longtemps.
  3. Rapidité : Il n’est pas nécessaire de déplier la lame pour utiliser le couteau, ce qui peut être crucial en situation d’urgence.
  4. Polyvalence : Beaucoup de couteaux à lame fixe sont conçus pour une multitude de tâches en plein air, de la chasse à la survie en passant par la cuisine.

Inconvénients d’un couteau à lame fixe :

  1. Taille et poids : Le couteau à lame fixe peuvent être plus lourds et encombrants qu’un couteau pliant.
  2. Transport : Puisqu’ils ne se replient pas, ils nécessitent un étui ou un fourreau pour les emporter. Cela peut le rendre moins pratique à porter en poche par rapport à un couteau pliant.
  3. Législation : Dans de nombreuses régions, les lois sur le port d’armes blanches sont plus strictes pour un couteau à lame fixe que pour un couteau pliant. Il est donc essentiel de connaître et de respecter la législation locale.

Meilleur Couteau à lame fixe ESEE-6

Meilleur Couteau à lame fixe : le ESEE-6 (équipement de survie indispensable en pleine nature)

Si vous recherchez LE couteau ultime à lame fixe. Je ne peux que vous recommander de vous tourner vers un couteau de la marque ESEE. Le modèle ESEE-6 est une petite merveille qui est extrêmement robuste. Sa lame fixe de 16cm (longueur total du couteau 29 cm), sa construction full tang et son manche en micarta vous séduiront autant que moi.

Tous ceux qui l’on essayé l’on adopté. Sa garantie à vie aide aussi à justifier le prix d’un tel couteau à lame fixe.

Vous pouvez retrouvez ce couteau à lame fixe sur Amazon en cliquant ici

Si vous cherchez encore du plus lourd, le modèle ESEE-5 est encore un cran au dessus mais son prix également.

Couteau ESEE-5

4. Couteau Suisse :

Le Couteau Suisse est un couteau de poche multifonctions doté d’une série d’outils repliables qui peuvent inclure des lames de différentes tailles, des tournevis, des décapsuleurs, des pinces, des scies, des ciseaux, et bien d’autres. Il est né en Suisse, d’où son nom, et est reconnu mondialement pour sa polyvalence.

Avantages d’un couteau suisse :

  1. Polyvalence : Le principal atout du couteau suisse est sa polyvalence. Il combine de nombreux outils en un, ce qui en fait un compagnon idéal en extérieur.
  2. Un couteau pliant Compact : Malgré le nombre d’outils qu’il contient, le couteau suisse reste relativement compact, le rendant pratique à transporter partout.
  3. Durabilité : Les couteaux suisses de qualité sont généralement réputés pour être bien construits et peuvent durer de nombreuses années. Certains fabricants font même une garantie à vie. C’est le cas de la marque Victorinox par exemple.
  4. Facilité d’utilisation : La plupart des outils dans un couteau suisse sont simples à utiliser et peuvent être déployés rapidement.

Inconvénients d’un couteau suisse :

  1. Limitations des outils : Bien que polyvalent, chaque outil d’un couteau suisse est généralement moins performant que son équivalent en taille réelle. Par exemple, la scie d’un couteau suisse ne remplace pas une véritable scie.
  2. Poids : Les modèles avec de nombreux outils peuvent devenir assez lourds, surtout si on les compare à un simple couteau pliant.
  3. Complexité : Avec tant d’outils, il peut parfois être difficile de sortir rapidement celui que vous voulez, surtout si vous êtes novice avec ce type de couteau.
  4. Entretien : Comme pour le couteau pliant, la saleté et les débris peuvent s’accumuler dans son mécanisme. Il nécessite un nettoyage en profondeur régulier.

Le couteau suisse est un excellent outil pour ceux qui apprécient la polyvalence et souhaitent être préparés à une variété de situations. Que vous soyez en camping, en randonnée, ou simplement en train de faire des tâches quotidiennes, un couteau suisse peut être un compagnon précieux.

C’est d’ailleurs pourquoi j’ai décidé d’y consacré un article complet où je présente les meilleurs Couteaux Suisse pour les aventuriers de plein air. Je vous invite à aller le lire.

5. Couteau de chasse:

Le couteau de chasse est conçu spécifiquement pour la chasse. Il est principalement utilisé pour dépecer, découper et préparer la viande et en premier lieu le gibier. La lame est généralement incurvée, tranchante et d’une taille adaptée à ces tâches spécifiques.

Avantages d’un couteau de chasse :

  1. Spécialisation : Les couteaux de chasse sont optimisés pour les tâches associées à la chasse, offrant une meilleure performance pour l’éviscération, le dépeçage, et autres tâches similaires.
  2. Robustesse : Ils sont souvent robustes et conçus pour durer.
  3. Ergonomie : Les poignées des couteaux de chasse sont généralement conçues pour offrir une bonne prise en main, même dans des conditions humides ou glissantes.
  4. Étui inclus : La plupart des couteaux de chasse sont vendus avec un étui pour faciliter le transport et la protection de la lame.

Inconvénients d’un couteau de chasse :

  1. Limitation d’usage : pas aussi polyvalents que d’autres types de couteaux pour des activités non liées à la chasse.
  2. Taille et poids : Certains peuvent être relativement grands ou lourds. Ce qui peut ne pas être idéal pour une utilisation quotidienne ou pour des activités autres que la chasse.
  3. Législation : Dans de nombreux endroits, les lois concernant le port de couteaux, en particulier ceux qui sont conçus pour la chasse, peuvent être strictes. Il est donc essentiel de connaître et de respecter la législation locale.

6. Couteau de pêche:

Un couteau de pêche est conçu spécialement pour la pêche. Il est généralement utilisé pour nettoyer et fileter le poisson, ainsi que pour d’autres tâches liées à la pêche. Ces couteaux peuvent avoir une lame flexible pour s’adapter aux contours du poisson lors de la découpe, ce qui permet d’obtenir un filet propre.

Avantages d’un couteau de pêche :

  1. Précision : La flexibilité de la lame permet une découpe précise autour des os et arêtes, maximisant la quantité de chair que vous pouvez retirer d’un poisson.
  2. Polyvalence : Beaucoup de couteaux de pêche ont une pointe aiguisée et une partie dentelée pour traiter différentes parties du poisson et effectuer diverses tâches.
  3. Maniabilité : La conception de ces couteaux permet une bonne prise en main et une grande précision lors de la découpe.
  4. Durabilité : Les couteaux de pêche de qualité sont généralement faits d’acier inoxydable résistant à la corrosion, un atout précieux en milieu humide.

Inconvénients d’un couteau de pêche :

  1. Entretien : le couteau nécessite un nettoyage approfondi pour éviter la contamination et la corrosion.
  2. Limitation d’usage : Leur spécialisation pour la pêche peut les rendre moins adaptés à d’autres tâches, bien qu’ils puissent être utilisés comme couteaux de cuisine pour préparer le poisson.
  3. Affûtage : La lame flexible peut nécessiter des techniques d’affûtage spécifiques ou plus de soin pour maintenir un tranchant optimal.
  4. Législation : Tout comme pour les couteaux de chasse, il peut y avoir des restrictions sur le port de couteaux de pêche dans certains endroits. Toujours bon de vérifier les lois locales.

Couteau de pêche SKYFOX

Couteau de pêche SKYFOX

Un très bon couteau de pêche à prix abordable que je recommande: le couteau à filets SKYFOX. Il est disponible en 3 tailles de lame. C’est un couteau parfait pour aborder des découpes de poissons et pour le cuisiner. Sa lame flexible assure une belle découpe proche des arêtes.

Vous pouvez le retrouvez ici sur Amazon

7. Couteau multifonctions:

Un couteau multifonctions est un outil portatif équipé de plusieurs lames et outils différents, tous repliables dans un manche unique. Bien que le couteau suisse soit l’exemple le plus célèbre, il existe de nombreux autres couteaux pliants multifonctions avec diverses combinaisons d’outils.

Avantages d’un couteau multifonctions :

  1. Polyvalence : avec un seul outil, vous avez accès à une multitude de fonctions qui peuvent vous dépanner dans diverses situations.
  2. Gain de place : Plutôt que de transporter un sac d’outils, vous avez un seul objet compact qui se glisse facilement dans une poche ou un sac à dos.
  3. Urgences : Ils sont parfaits pour des situations d’urgence, vous permettant d’avoir un ensemble d’outils à portée de main.
  4. Solidité : Les couteaux multifonctions de qualité comme ceux de la marque Victorinox sont bien construits et peuvent résister à de nombreuses années d’utilisation.

Inconvénients d’un couteau multifonctions :

  1. Limitations des outils : Bien que polyvalents, les outils individuels d’un couteau multifonctions peuvent ne pas être aussi robustes ou efficaces que des outils à part entière.
  2. Complexité : Avec tant d’outils disponibles, il peut parfois être un défi de trouver et déployer rapidement celui dont vous avez besoin.
  3. Poids : En fonction du nombre d’outils inclus, certains couteaux multifonctions peuvent être relativement lourds.
  4. Entretien : Ils nécessitent un nettoyage régulier, surtout si vous utilisez fréquemment plusieurs de ses fonctions. Les débris et la saleté peuvent s’accumuler dans les recoins.

Couteau multifonctions GERBER Armbar Trade

Couteau pliant multifonctions Gerber Armbar trade

On connait tous les couteaux suisses Victorinox mais d’autres marques proposent également des couteaux multifonctions. C’est le cas de la célèbre marque américaine de couteau Gerber. Ce modèle Armbar Trade propose 8 fonctions utiles (tournevis avec embout interchangeable, lame robuste de plus de 6cm, scie, mini ciseau à bois, décapsuleur, poinçon, fonction marteau). Le tout dans une conception de couteau pliant robuste et compacte.

Vous pouvez le retrouvez sur Amazon en cliquant ici


Souvent plus connus que les couteaux multifonctions, les pinces multifonctions seront l’objet d’un prochain article.

8. Machette :

Une machette est un outil à longue lame. Principalement utilisé pour couper des plantes et des arbustes, elle a également de nombreuses autres utilisations, notamment en agriculture et pour diverses tâches en plein air. Elle est idéale pour les régions tropicales car la machette est utilisée pour défricher les sous-bois denses. Sa longue lame permet de couper rapidement les végétaux.

Avantages d’une machette :

  1. Polyvalence : Outre couper de la végétation, on peut utiliser la machette pour abattre de petits arbres, creuser, chasser, préparer la nourriture, et même se défendre.
  2. Efficacité : Sa longue lame offre une grande portée et un pouvoir de coupe efficace, rendant facile la coupe de grandes zones de végétation en peu de temps.
  3. Robustesse : Les machettes sont conçues pour être durables et résister à l’usure.
  4. Adaptabilité : Différents types de machettes sont adaptés à différentes tâches et environnements, de la jungle à la savane.

Inconvénients d’une machette :

  1. Sécurité : Une machette peut être dangereuse si elle n’est pas utilisée correctement. Il est essentiel de connaître les techniques de maniement appropriées.
  2. Poids et encombrement : Une machette est plus lourde et encombrante que d’autres outils, ce qui peut la rendre moins pratique à transporter sur de longues distances.
  3. Entretien : Comme tous les outils tranchants, une machette nécessite un entretien régulier pour rester affûtée et éviter la corrosion.
  4. Législation : Dans certains endroits, il peut y avoir des restrictions sur le transport et l’utilisation de machettes en public. Il est donc essentiel de connaître la législation locale.

Chaque couteau a été conçu avec une intention précise en tête, répondant aux besoins spécifiques de l’utilisateur. Pour l’amoureux des activités en plein air, choisir le bon couteau, c’est un peu comme choisir un compagnon de route. Il doit être fiable, adapté à ses besoins, et capable de tenir la distance.

Les différents matériaux des lames de couteaux

Lorsqu’il s’agit de choisir un couteau pour des activités en plein air, la composition et la qualité de la lame sont primordiales. Le matériau de la lame détermine sa résistance, sa capacité de tranchant et son entretien. Alors, quels sont les matériaux couramment utilisés et leurs spécificités?

1. Acier au carbone :

Les utilisateurs de couteaux de survie et de bushcraft apprécient beaucoup cet acier grâce à sa grande dureté et sa capacité à conserver un tranchant aiguisé. Cependant, sa teneur en carbone le rend plus susceptible à la corrosion. Il nécessite donc un entretien régulier pour éviter la rouille.

2. Acier inoxydable :

Alliage d’acier avec d’autres éléments comme le chrome, il est résistant à la corrosion. Il est souvent utilisé pour les couteaux destinés à des environnements humides ou salins, comme la pêche. Sa résistance à la rouille est un avantage, mais il peut être légèrement moins tranchant que l’acier au carbone.

3. Acier à outils :

Type d’acier haut de gamme, il est conçu pour résister à des conditions extrêmes. Avec des niveaux élevés de résistance à l’usure et une capacité de tranchant supérieure, il est souvent plus cher mais idéal pour une utilisation intensive en plein air.

4. Acier Damas :

Reconnaissable à ses motifs ondulés, l’acier Damas est le résultat de la fusion de différents types d’acier. C’est à la fois un matériau robuste et esthétique, souvent utilisé pour des couteaux haut de gamme. Sa résistance et sa beauté sont ses principaux atouts, mais il peut être coûteux.

5. Aciers alliés :

Il existe une multitude d’aciers alliés, c’est à dire des aciers avec au moins un alliage de plus que l’acier et le carbone. Certains contiennent du vanadium pour augmenter leur dureté, d’autres du molybdène pour améliorer leur résistance à la corrosion.

6. Céramique :

Bien que moins courante, la lame en céramique offre un tranchant exceptionnel et une résistance à la corrosion. Cependant, elles sont plus fragiles et peuvent se briser si elles sont malmenées.

Le choix du matériau de la lame dépendra donc de l’utilisation prévue du couteau, des conditions environnementales, mais aussi du budget. Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients.

Les principaux aciers utilisés en coutellerie

Que ce soit un couteau pliant, un couteau à lame fixe, un couteau de survie, un couteau suisse. Tous n’utilisent pas les mêmes aciers dans leur lame. Difficile au début de s’y retrouver car il existe bon nombre de matériaux sur le marché. Découvrons ensemble les principaux aciers de coutellerie.

1. Les Aciers 440 :

C’est probablement l’un des aciers les plus répandus dans la coutellerie moderne. Il existe plusieurs variations : 440A, 440B et 440C. Le 440C est le plus qualitatif de la série avec une haute teneur en carbone, ce qui le rend très dur. Cependant, plus l’acier est dur, plus il peut être fragile. Il est excellent en termes de rapport qualité-prix et offre une bonne résistance à la corrosion.

2. L’Acier 154CM :

Cet acier est une évolution de l’acier 440C. Il contient du molybdène, ce qui améliore sa résistance globale. Il est bien équilibré entre dureté, tranchant et résistance à la corrosion. Vous le trouverez souvent dans des couteaux de survie haut de gamme en raison de sa durabilité.

3. L’Acier VG-10 :

Originaire du Japon, le VG-10 est fréquemment utilisé pour les couteaux de cuisine haut de gamme ainsi que pour les couteaux de poche. Il contient du cobalt, ce qui renforce la dureté de l’acier. Il possède une excellente capacité de tranchant et une bonne résistance à la corrosion. C’est un choix populaire pour ceux qui cherchent la performance.

4. L’Acier D2 :

C’est un acier à outils avec une haute teneur en carbone et en chrome. C’est un acier très dur, mais moins résistant à la corrosion que d’autres aciers. Cependant, il conserve bien son tranchant, ce qui le rend idéal pour les activités en plein air exigeantes.

5. L’Acier S30V :

Conçu spécifiquement pour la coutellerie, l’acier S30V offre une excellente combinaison de tranchant, de durabilité et de résistance à la corrosion. Il contient du vanadium, ce qui augmente sa résistance à l’usure. Vous le verrez souvent utilisé dans les couteaux haut de gamme.

6. L’Acier N690 :

Proche parent de l’acier VG-10, il offre une excellente résistance à la corrosion et est fréquemment utilisé pour les couteaux de plongée.

7. Le 420C et le 420HC :

Ils font partie de ces aciers qui trouvent leur utilité principalement dans la fabrication de couteaux pour débutants. Le 420HC, avec son « HC » signifiant « Haute teneur en Carbone« , se distingue comme étant un peu plus dur que le 420C. Ces aciers ont une faible teneur en carbone. Par conséquent, ils sont moins durs mais offre l’avantage d’une plus grande résistance à la corrosion.

8. Le 12C27 Sandvik :

Originaire de Suède et fabriqué par l’entreprise Sandvik, cet acier inoxydable est prisé pour sa capacité à obtenir un tranchant exceptionnellement affûté. Il est résistant à la corrosion. Cela en fait donc un choix privilégié pour les couteaux de chasse, de pêche et de cuisine.

9. La série Cr, notamment le 3Cr13, le 5Cr15MoV, et le 7Cr17MoV :

Ce sont des aciers souvent rencontrés dans les couteaux à budget plus restreint. Ce qui est intéressant avec ces aciers, c’est que leur dureté augmente avec le numéro. Par exemple, le 7Cr17MoV, grâce à sa plus grande teneur en carbone, sera plus dur que le 3Cr13. L’ajout de molybdène et de vanadium, comme l’indique le « MoV », renforce la solidité de l’acier.

Une lame en acier 7Cr17MoV sera donc très robuste (avec plus de carbone et l’alliage de molybdène) tout en étant très résistante à l’usure (grâce au vanadium).

10. L’AUS-8 :

De l’autre côté de la planète, au Japon, nous avons l’AUS-8. Cet acier est très équilibré. Il est suffisamment dur pour conserver un tranchant pendant longtemps, tout en étant résistant à la corrosion et facile à aiguiser. Son utilisation est courante pour des couteaux de milieu de gamme.

11. Le X46Cr13 :

Pour finir, le X46Cr13 est un acier inoxydable typique des couteaux européens. Il est apprécié d’une part pour sa bonne résistance à la corrosion et sa robustesse et d’autre part car il peut également être affûté pour obtenir une finesse de tranchant impressionnante.

Chaque acier a ses spécificités. Lorsqu’on sélectionne l’acier idéal pour un couteau de plein air, on doit examiner attentivement l’environnement dans lequel on l’utilisera et les besoins spécifiques de l’utilisateur.


Des formes de lames variées

Comprendre le type de lame d’un couteau est essentiel pour choisir l’outil le plus adapté à ses besoins en plein air. La forme et le tranchant de la lame peuvent grandement influencer la manière dont le couteau performera dans diverses tâches. Approfondissons les types de lames couramment utilisés pour les couteaux de plein air.

1. Drop Point :

La lame drop point est très courante sur les couteaux de survie. Elle présente une pointe forte et prononcée, idéale pour percer des matériaux robustes. Sa conception renforce aussi la lame, la rendant moins susceptible de se briser. Elle offre une grande polyvalence. Elle est idéale pour écorcer, couper ou tailler grâce à sa grande surface tranchante.

2. Tanto :

La lame tanto, inspirée des épées traditionnelles japonaises, est connue pour sa pointe solide et angulaire. Elle excelle dans les tâches de perçage, mais sa forme distincte rend les tâches de coupe plus complexes qu’avec une lame traditionnelle. Elle est souvent privilégiée pour les besoins tactiques ou de survie.

3. Lame Clip Point :

Cette lame a une partie supérieure qui semble avoir été « coupée », d’où son nom. La pointe est fine et affûtée, idéale pour le travail de précision.

4. Lame Spear Point :

Elle est symétrique et se rétrécit uniformément vers la pointe. C’est une excellente lame pour le perçage, mais elle peut aussi être utile pour la découpe.

5. Lame Gut Hook :

Elle possède un crochet sur le dos, spécialement conçu pour ouvrir le ventre d’un animal lors du dépeçage sans endommager les entrailles.

6. Lisse :

En parlant du tranchant, il y a la lame lisse. C’est la forme de tranchant la plus traditionnelle, excellente pour les coupes franches. Elle est idéale pour éplucher, tailler et d’autres tâches qui nécessitent précision et finesse.

7. Crantée :

La lame crantée, de son côté, est reconnaissable par ses « dents » semblables à une scie. Elle est conçue pour des coupes nécessitant une action de sciage, particulièrement efficace pour couper des cordes ou des matériaux fibreux. Exemple: les cordes, les branches, ou même certains types de plastiques.

8. Semi-crantée (mixte) :

Il s’agit d’une lame de couteau qui combine une partie tranchante lisse et une partie dentelée (ou crantée) sur la même lame. Généralement avec la portion crantée proche du manche et la partie lisse vers la pointe.

En combinant les propriétés tranchantes d’une lame lisse avec la capacité de scie d’une lame dentelée, vous obtenez le meilleur des deux mondes. Cela rend la lame adaptée à une variété de tâches, de la coupe précise à la découpe grossière. Les parties crantées d’une lame ont tendance à conserver leur tranchant plus longtemps que les lames entièrement lisses.

C’est le type tranchant que je recommanderais pour un couteau de plein air. En effet, une lame lisse peut parfois nous limiter dans certaines tâches.

Les différentes fixation de la lame dans le manche

La manière dont la lame est attachée ou intégrée au manche d’un couteau est cruciale pour sa robustesse et sa durabilité. D’autant plus pour les couteaux destinés à un usage intensif comme les couteaux de survie. Cette section s’adresse uniquement aux couteaux à lame fixe, la lame d’u couteau pliant étant forcément dissociées du manche. Voici les différentes méthodes de fixation de lames:

1. Full Tang (ou pleine soie) :

C’est la méthode de conception la plus solide. Dans cette conception, la lame et la partie du couteau qui s’insère dans le manche (la soie) sont d’une seule et même pièce de métal. Le manche est généralement fixé de chaque côté de cette extension. Un couteau full tang offre la meilleure résistance. Par ailleurs, il est moins susceptible de se briser à l’endroit où la lame rencontre le manche.

2. Partial Tang (ou soie partielle) :

Dans cette conception, la soie ne s’étend pas sur toute la longueur du manche. Elle peut être insérée à mi-chemin ou encore moins. Ainsi, cette conception est souvent moins robuste qu’une pleine soie, surtout si le couteau est soumis à des contraintes importantes.

3. Rat-Tail Tang :

Il s’agit d’une variante de la soie partielle où la soie s’amincit considérablement en un design semblable à une queue de rat. Elle s’étend dans le manche et est souvent soudée à la capuche (la partie supérieure du manche).

4. Encapsulated Tang :

Ici, la soie est entièrement entourée par le matériau du manche. Cela peut offrir une bonne prise en main et un confort d’utilisation. Cependant, sa robustesse dépend de la qualité de la fixation et du matériau du manche.

5. Push Tang :

Dans cette conception, la soie est insérée (ou poussée) dans le manche, parfois collée en place. La profondeur de l’insertion varie, mais elle est généralement moins robuste qu’une pleine soie.

6. Stick Tang :

C’est une fixation semblable au rat-tail tang. Mais ici, la soie est généralement plus large et s’amincit moins drastiquement. Elle est insérée dans le manche et fixée avec une virole ou une capuche.

Lorsqu’on choisit un couteau, surtout pour des tâches exigeantes comme la survie, la chasse ou le camping, on préfère généralement un couteau full tang pour sa robustesse et sa durabilité.


Conclusion

Choisir le couteau parfait peut sembler une tâche ardue avec tant d’options disponibles sur le marché. Cependant, armé des connaissances que vous avez maintenant acquises, la décision devient nettement plus simple. Que vous recherchiez un couteau pliant pratique pour une utilisation quotidienne ou un modèle spécialisé pour des activités précises, gardez toujours à l’esprit vos besoins et priorités.

Chaque couteau a ses propres avantages et particularités. N’hésitez pas à revenir à cet article chaque fois que vous en ressentez le besoin, et rappelez-vous : être bien informé, c’est être armé. Bon choix et utilisez toujours votre lame en toute sécurité !


Ces articles pourraient vous plaire :

2 réflexions sur “Comment choisir le Meilleur Couteau: Tout savoir pour devenir un Expert”

  1. Ping : Les Meilleurs Allume-Feu Naturels : Devenez un expert

  2. Ping : Couteau de Poche Pliant 2023 : Comparatifs des 10 Meilleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut