Comment se protéger de la foudre en plein air ?

Comment se Protéger de la Foudre en Plein Air ?

La nature est imprévisible, majestueuse et parfois même intimidante. Quiconque a déjà été pris au dépourvu par un orage soudain lors d’une randonnée, d’une sortie en kayak ou d’une nuit à la belle étoile, peut en témoigner. L’orage apporte son lot d’émotions fortes : la beauté des éclairs zébrant le ciel, le grondement sourd du tonnerre… Mais par-dessus tout, il apporte aussi des dangers, et la foudre est sans conteste le plus redoutable d’entre eux. Alors, comment se protéger de la foudre lorsque vous êtes en pleine nature ?

Dans cet article, nous allons vous guider pas à pas pour que vos escapades en plein air riment avec sécurité. Vous découvrirez des astuces pratiques et des informations cruciales pour affronter ces phénomènes électriques avec sérénité.

1. Quelques faits sur les orages et la foudre

La foudre et les orages, bien que fascinants à observer, ne sont pas sans dangers. Pour souligner cette réalité, jetons un œil à quelques chiffres marquants relatifs à la France et au monde.

Quelques statistiques :

  • Éclairs en France : En 2022, pas moins de 566 000 éclairs nuage-sol ont été détectés sur le territoire français. Cela illustre l’intensité électrique qui se décharge continuellement dans notre atmosphère.
  • Jours d’orages : L’année 2022 a été particulièrement électrique en France avec 244 jours d’orages enregistrés. Autrement dit, les deux tiers de l’année ont été marqués par ces phénomènes météorologiques violents.
  • Victimes à l’échelle mondiale : Chaque année, on estime que la foudre blesse 240 000 personnes à travers le globe et est également responsable d’environ 24 000 décès.
  • Décès en France : Comparativement, la France compte moins de 10 décès attribuables à la foudre par an. Néanmoins, chaque accident est un rappel poignant de la puissance de la nature et du besoin de connaître les bonnes pratiques pour se protéger de la foudre.
  • Activités à risque : Il est frappant de noter qu’environ 60 % des victimes de la foudre ont été touchées lors d’une activité de loisir. Les aventuriers et amateurs d’activités en plein air doivent donc être particulièrement vigilants.
  • Périodes à haut risque : Si vous envisagez des expéditions en plein air, soyez d’autant plus prudent en juin, juillet et août. Ces mois estivaux concentrent la majorité des accidents liés à la foudre.

Sources : Radiofrance – Météorage – Environnement Canada

Se protéger de la foudre en calculant la distance de l’orage :

Mesurer la distance d’un orage en se basant sur les éclairs et le tonnerre est une technique populaire qui est importante de connaître surtout en plein air :
Observez l’éclair : Dès que vous voyez un éclair, commencez à compter les secondes.
Écoutez le tonnerre : Arrêtez de compter dès que vous entendez le tonnerre.
Calculez la distance : Pour estimer la distance en kilomètres, divisez le nombre de secondes comptées par trois. Pour une estimation en miles, divisez par cinq. Par exemple, si vous comptez 9 secondes entre l’éclair et le tonnerre, l’orage est à environ 3 kilomètres de distance.

Cette méthode se base sur le fait que la lumière (l’éclair) voyage à une vitesse bien plus rapide que le son (le tonnerre). La lumière traverse près de 300 000 kilomètres en une seconde, tandis que le son met environ trois secondes pour parcourir un kilomètre dans l’air à température ambiante.

Attention, la foudre peut frapper très loin de l’orage :

Si un orage se trouve à l’horizon et qu’il n’y a aucun éclair proche, cela ne signifie pas que vous êtes en sécurité. La foudre dite « hors de la masse nuageuse » peut frapper à des distances de 10 à 15 kilomètres (et dans de rares cas, encore plus loin) à partir de la zone de précipitation.

C’est pourquoi on dit souvent : « Si vous pouvez entendre le tonnerre, vous êtes à portée de la foudre. » Il est donc essentiel de chercher un abri pour se protéger de la foudre, dès les premiers signes d’un orage, même s’il semble éloigné.

La prise de conscience des dangers associés à la foudre est la première étape vers une préparation adéquate. Ces statistiques soulignent l’importance d’être toujours vigilant et bien informé, surtout si vous aimez profiter de la beauté de la nature pendant la saison chaude. Alors si vous aussi vous voulez savoir comment se protéger de la foudre, lisez la suite de l’article.

Comment se protéger de la foudre en plein air ? Faits et statistiques sur les orages
La foudre et les orages font des victimes tous les ans. Connaître les bons réflexes est important pour les aventuriers

2. Reconnaître les signes précurseur d’un orage

Si la technologie moderne nous offre des prévisions météorologiques précises, rien ne vaut la capacité à reconnaître les signes avant-coureurs d’un orage lorsque vous êtes au cœur de la nature. Ces signes peuvent vous donner quelques minutes précieuses pour vous préparer et vous mettre à l’abri. Décryptons ensemble les indices :

Des nuages ​​menaçants :

L’un des signes les plus évidents est l’apparition de nuages ​​d’orage, sombres et lourds. L’orage est toujours lié à la présence de cumulonimbus (aussi appelé nuage d’orage), avec sa forme en enclume à son sommet.

Changements rapides de la température :

Une chute soudaine de la température, accompagnée d’une augmentation de l’humidité, peut signaler l’approche d’un orage.

Variations du vent :

Un brise qui devient subitement violente, ou des changements brusques de direction du vent, peuvent annoncer l’arrivée imminente d’une perturbation orageuse.

Odeur de l’orage :

Oui, vous avez bien lu. Avant un orage, on peut sentir une odeur caractéristique de « terre mouillée« . C’est lié au pétrichor qui provient de l’humus de la végétation dans le sol. Cette « odeur de l’orage » qui plane avant que l’on entende le tonnerre est une indication de la probabilité qu’un orage n’éclate. L’atmosphère humide et chaude avant qu’un orage éclate serait à l’origine de l’apparition de cette odeur.

Éclairs lointains et tonnerre :

Si vous voyez des éclairs à l’horizon ou entendez un faible grondement, même lointain, c’est un signe qu’un orage se développe. N’oubliez pas que la foudre peut « sauter » sur de grandes distances, donc même un orage éloigné présente un danger.

Sensation d’électricité :

Dans les zones très chargées électriquement juste avant un orage, il est possible de ressentir un picotement ou de voir ses cheveux se dresser sur la tête. C’est un signe très clair que la foudre n’est pas loin.

Observer les comportement des animaux pour se protéger de la foudre :

Les animaux sont souvent d’excellents baromètres naturels qui ressentent les choses avant nous. Voici quelques comportements typiques à surveiller :

  • Les oiseaux : Ces derniers sont particulièrement sensibles aux changements de pression atmosphérique. Si vous remarquez que les oiseaux volent plus bas que d’habitude ou se regroupent et se réfugient, cela pourrait indiquer qu’un orage approche.
  • Les insectes : Des orages imminents peuvent provoquer une diminution soudaine de l’activité des insectes. Si les moustiques ou autres petites bêtes qui étaient très actifs disparaissent subitement, prenez garde.
  • Animaux domestiques : Chiens, chats ou autres animaux domestiques peuvent montrer des signes d’agitation, de nervosité, ou chercher à se cacher quand un orage se prépare, avant même que vous n’entendiez du tonnerre.
  • Bétail : Dans les zones rurales, le comportement du bétail peut également donner des indices. Les vaches, par exemple, ont tendance à se regrouper ou à chercher un abri face à une tempête imminente.

En pleine nature, il est crucial de toujours être attentif aux signes que la Terre nous envoie. Apprendre à lire l’environnement est un atout inestimable pour l’aventurier et savoir se protéger de la foudre est une compétence essentielle.

Un ciel sombre avec des nuages d'orage, les cumulonimbus, est annonciateur d'orage
Un ciel sombre avec des cumulonimbus est annonciateur d’orage

3. Les bons réflexes à adopter pour se protéger de la foudre

Les orages peuvent survenir rapidement et sans préavis, surtout dans certaines régions du monde. Pour tous les amateurs d’activités de plein air, campeurs, randonneurs, bushcrafteurs… il est importants de connaître les bonnes pratiques pour se protéger d’un orage. Voici quelques conseils essentiels pour vous protéger de la foudre lorsque vous vous retrouvez pris dans un orage :

Recherchez un abri solide :

Si possible, dirigez-vous vers un bâtiment ou un véhicule fermé. Ces structures offrent une protection significative contre la foudre. Évitez les abris ouverts tels que les kiosques ou les pavillons qui ne fournissent pas de protection adéquate.

Évitez les espaces ouverts :

Si vous êtes dans une vaste étendue ouverte, comme un champ, vous pouvez devenir le point le plus élevé et donc une cible potentielle pour la foudre. Pour se protéger de la foudre, ne restez pas sous un arbre isolé, car il peut attirer la foudre.

Restez immobile pour se protéger de la foudre :

Si vous trouvez dépourvu d’un abri solide ou même d’une voiture avec un toit, il est essentiel de minimiser votre contact avec le sol. Optez pour la position fœtale : allongez-vous en ramenant vos jambes contre vous. Pour optimiser votre sécurité, placez-vous sur une surface isolante, comme une veste imperméable ou tout autre objet en plastique. Évitez également de marcher ou de courir, car cela pourrait vous exposer à ce qu’on appelle la tension de pas*.

Ne restez pas en groupe permet de se protéger de la foudre :

Si vous êtes en groupe au milieu de la nature, dispersez-vous pour avoir au moins une distance de 3 mètres de vos compagnons. En effet, les personnes en groupe ont plus de chance d’être touchées par la foudre. Pour éviter un foudroiement qui se propagerait d’une personne à l’autre (appelé éclair latéral), il faut s’éloigner les uns des autres.

Eloignez vous des conducteurs d’électricité :

Éloignez-vous des cours d’eau, des clôtures métalliques, des rails et autres conducteurs de l’électricité. Ces structures peuvent conduire l’électricité sur de grandes distances.

Attendez avant de reprendre vos activités :

Après que le dernier éclair ait été aperçu ou que le dernier grondement ait été entendu, attendez au moins 30 minutes avant de reprendre vos activités. Près d’un tiers des accidents liés à la foudre se produisent après la fin apparente d’un orage.

Se protéger de la foudre : Informez-vous avant votre sortie

Si vous envisagez une journée en plein air, vérifiez les prévisions météorologiques et soyez conscient des risques. Vous pouvez également télécharger une application smartphone pour recevoir les alertes d’impacts de foudre autour de votre position.

En gardant la tête froide et en suivant ces recommandations, vous pouvez augmenter considérablement vos chances de rester en sécurité pendant un orage. La nature est imprévisible, mais avec les bons réflexes, vous serez bien armé pour faire face à ses caprices.

*La tension de pas est un phénomène électrique qui survient lorsqu’un éclair frappe le sol. Lorsque la foudre touche terre, elle libère une quantité massive d’électricité qui se propage radialement à partir du point d’impact. Cette électricité se déplace à travers le sol de manière concentrique. Il se créé alors une différence de potentiel électrique entre deux points distants.

Imaginons que vous marchez ou courez pendant un orage et que vos pieds sont espacés. Si la foudre frappe le sol près de vous, le pied le plus proche du point d’impact pourrait être à un potentiel électrique différent de votre autre pied. En raison de cette différence de potentiel (ou tension), un courant électrique pourrait traverser votre corps, passant d’un pied à l’autre, ce qui peut être dangereux, voire mortel.

En pratique, cela signifie que même si la foudre ne vous frappe pas directement, vous pouvez toujours être électrocuté simplement en marchant ou en courant à proximité du lieu d’impact de la foudre. C’est pourquoi, lors d’un orage, il est recommandé de rester immobile et de minimiser le contact avec le sol, surtout si l’on est en terrain découvert.

Vérifier les prévisions météorologiques avant de partir en expédition est une des premières étapes pour se protéger de la foudre
Vérifier les prévisions météorologiques avant de partir en expédition est une des premières étapes pour se protéger de la foudre

4. Astuces pour se protéger de la foudre : éviter d’être une cible facile

Face à la puissance phénoménale des orages, il peut sembler qu’on est impuissant. Pourtant, quelques astuces et connaissances permettent de réduire considérablement le risque d’être touché par la foudre :

Évitez les points culminants :

La foudre recherche le chemin le plus court pour atteindre le sol. Se tenir au sommet d’une colline, sur une plage ou dans un champ rend la tâche facile pour elle. Si vous êtes dans une zone dégagée, cherchez un endroit plus bas et éloignez-vous des points saillants pour se protéger de la foudre.

Ne soyez pas le paratonnerre :

Évitez de brandir des objets métalliques, tels que des bâtons de marche ou des clubs de golf, dans l’air. Ils peuvent agir comme des paratonnerres, attirant la foudre vers vous. Vigilance également aux pécheurs car ils sont souvent dans des endroits ouverts, sur ou au bord de l’eau et avec des cannes en matériaux conducteurs.

Gardez vos distances avec les arbres isolés pour vous protéger de la foudre :

Si un arbre est plus grand que les autres, il est plus susceptible d’attirer la foudre. Même si l’arbre offre une ombre tentante ou un abri contre la pluie, il peut être un piège mortel pendant un orage.

Optez pour les vêtements non métalliques pour se protéger de la foudre :

Les fermetures éclair, les boutons et les autres éléments métalliques sur les vêtements peuvent conduire l’électricité. Préférez les vêtements sans pièces métalliques pendant une sortie par temps orageux.

En se montrant prévoyant et en adoptant ces astuces, vous minimiserez votre vulnérabilité face aux orages dangereux. Comme toujours, le meilleur outil de survie est votre bon sens. Utilisez-le en lien avec ces conseils pour éviter d’être une cible de choix pour la foudre.

En montagne, en cas d'orage, éloignez-vous des points culminants pour vous protéger de la foudre
En montagne, en cas d’orage, éloignez-vous des points culminants pour vous protéger de la foudre

5. Cas pratiques : ce que vous devez faire en fonction des situations

Face à la foudre, tous les environnements ne sont pas égaux. Vos actions peuvent varier considérablement en fonction de l’endroit où vous vous trouvez. Voici comment réagir pour vous protéger de la foudre dans différentes situations :

Comment se protéger de la foudre en Forêt ?

  • Les arbres attirent la foudre, surtout s’ils sont isolés. Essayez de ne pas vous réfugier sous un arbre solitaire.
  • Si vous êtes entouré d’un ensemble d’arbres, recherchez une zone plus clairsemée, de préférence avec de petits arbres.
  • Gardez une distance d’au moins 3 mètres avec n’importe quel tronc pour éviter les arcs électriques.

En mer : se protéger de la foudre

  • Les orages en mer peuvent être particulièrement dangereux en raison de l’absence d’abris. Dès que vous voyez des nuages d’orage se former, dirigez-vous vers la terre.
  • Si vous êtes pris en mer, éloignez-vous des mâts et des équipements métalliques.
  • Gardez les bras et les jambes à l’intérieur du bateau pour éviter les contacts avec l’eau, qui est conductrice.
  • Sur un petit bateau sans cabine, mettez-vous le plus bas possible.
  • Si c’est un plus gros bateau, vous pouvez vous réfugier dans la coque.

Sur une rivière ou un lac, comment se protéger de la foudre ?

  • Rejoignez la rive dès que possible. Si vous ne pouvez pas accoster rapidement, mettez-vous le plus bas possible dans le kayak.
  • Une fois à terre, éloignez-vous de l’eau et adoptez la position de sécurité recommandée.
  • Dans un petit bateau comme un kayak, si vous ne pouvez pas atteindre la rive rapidement, essayez de trouver un endroit calme, arrêtez-vous et asseyez-vous en gardant les mains dans le bateau et non dans l’eau.
  • Si vous ne pouvez pas accoster, évitez les larges étendues d’eau ouvertes et rapprochez-vous des rives, tout en évitant de toucher l’eau.

Comment se protéger de la foudre en Montagne ?

  • Les hauteurs sont des points d’impact favoris pour la foudre. Si un orage se prépare, ne tentez pas d’atteindre le sommet.
  • Dirigez-vous vers une zone de basse altitude. Évitez les crêtes et les surplombs.
  • Si vous êtes pris dans un orage sans possibilité de descendre, trouvez une dépression ou une zone basse pour vous y abriter.

Se protéger de la foudre sur une plage :

  • L’eau de mer est un excellent conducteur d’électricité. Dès les premiers signes d’orage, quittez la plage et éloignez-vous de l’eau.
  • Recherchez un abri solide, comme un bâtiment ou votre voiture. Évitez les parasols et autres structures temporaires.

En voiture, quels réflexes adopter pour se protéger de la foudre ?

  • Si vous êtes surpris par un orage en conduisant, arrêtez-vous en toute sécurité.
  • Restez à l’intérieur de votre véhicule car il vous protège de la foudre.
  • Évitez de toucher les parties métalliques et les appareils électroniques à l’intérieur de la voiture.

Se protéger de la foudre en camping :

  • Évitez de monter votre tente sous des arbres, surtout s’ils sont isolés.
  • Si un orage menace, réfugiez-vous dans votre véhicule si possible.

Se protéger de la foudre sur un terrain de golf :

Les golfeurs sont particulièrement vulnérables en raison des vastes étendues ouvertes et de l’utilisation de clubs métalliques. Abandonnez immédiatement la partie et cherchez un abri.

En kayak, sur une rivière ou un lac, essayez de rejoindre la rive en cas d'orage
En kayak, sur une rivière ou un lac, essayez de rejoindre la rive en cas d’orage

6. Mythes et réalités autour de la foudre

La foudre a alimenté de nombreux mythes et idées fausses à travers l’histoire. Pourtant, bien comprendre ce phénomène peut littéralement sauver des vies. Examinons certains de ces mythes courants et séparons le factuel de la fiction :

En voiture, on est protégé de la foudre grâce aux pneus qui nous isolent du sol :

  • FAUX : Ce n’est pas exactement les pneus qui vous protègent de la foudre quand vous êtes dans une voiture. En réalité, c’est la « cage de Faraday » formée par la carrosserie métallique de la voiture qui distribue la charge électrique autour de l’extérieur de la voiture et la dirige vers le sol, laissant l’intérieur sans danger. Si la voiture est frappée alors que vous êtes à l’intérieur, vous êtes en sécurité tant que vous ne touchez pas les parties métalliques.

La foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit :

  • FAUX : Les gratte-ciels et d’autres structures élevées peuvent être frappés plusieurs fois lors d’un seul orage. Le fameux Empire State Building à New York, par exemple, est frappé en moyenne 20 à 25 fois par an !

Si je ne vois pas d’éclairs ou n’entends pas de tonnerre, je suis en sécurité :

  • FAUX : La foudre peut frapper loin de son nuage d’origine. Même si le ciel est bleu au-dessus de vous, une zone orageuse à plusieurs kilomètres de distance peut toujours présenter un danger.

Les personnes frappées par la foudre sont chargées électriquement et dangereuses à toucher :

  • FAUX : Les victimes de la foudre ne conservent pas de charge électrique et peuvent et doivent recevoir des soins médicaux immédiats, notamment la réanimation cardiorespiratoire.

Si je suis à l’intérieur d’un bâtiment ou d’une voiture, je suis totalement en sécurité face à la foudre :

  • FAUX : Bien que ces structures offrent une protection significative, elles ne sont pas infaillibles. À l’intérieur d’un bâtiment, évitez les appareils électriques, les téléphones filaires, les fenêtres, les portes et les tuyaux. Dans une voiture, ne touchez pas la carrosserie métallique.

Se mettre à l’abri sous un arbre est une bonne idée lors d’un orage :

  • FAUX : C’est une idée potentiellement mortelle. Les arbres, notamment isolés, peuvent attirer la foudre, et le courant peut se propager, vous mettant en grand danger.
Pour vous protéger de la foudre : restez loin des arbres isolés
Pour vous protéger de la foudre : restez loin des arbres isolés

Conclusion

La foudre, dans toute sa splendeur, est autant captivante que dangereuse. À travers cet article, vous avez acquis des connaissances essentielles pour vos prochaines sorties en pleine nature. Vous savez désormais comment se protéger de la foudre, comment déceler les signes précurseurs d’un orage, et comment distinguer les mythes des réalités.

Forts de ces connaissances, vous êtes mieux armés pour affronter les caprices du ciel et poursuivre vos aventures en toute sérénité. Restez prudents et gardez toujours à l’esprit ce que vous avez appris ici. Bonnes aventures !

Retrouvez d’autres conseils pour survivre dans la nature dans cet autre article article.


Ces articles pourraient vous plaire:

Où observer les baleines au Québec ? Les meilleurs endroits dans ce guide

Où Voir les Baleines au Québec : Les Meilleurs Endroits Imaginez-vous sur un bateau, flottant…

Lire la suite
Les 10 bonnes pratiques pour observer les animaux sauvages

Comment Observer les Animaux Sauvages ? Guide des Bonnes Pratiques pour les Amateurs de Nature…

Lire la suite
Animaux sauvages du Québec : découvrez 12 animaux fascinants

Splendeurs Sauvages du Québec : 12 Animaux Fascinants à Observer en Terres Québécoises Plongez au…

Lire la suite
15 animaux emblématiques du Canada

Nature Sauvage Canadienne : 15 Animaux du Canada à Voir au Moins une Fois dans…

Lire la suite
Orignal : comment réagir en cas d'attaque ? Rencontre avec un orignal agressif, décryptez les signaux précédant une attaque

Attaque d’Orignal : Comment Réagir si ce Géant des Forêts Veut vous Charger ? Rencontrer…

Lire la suite
Tout savoir sur l'Orignal : le roi des forêts !

L’Orignal : Comment Repérer la Présence du Roi des Forêts du Nord ? En plongeant…

Lire la suite

1 réflexion sur “Survivre à l’orage : Protégez-vous de la foudre lors de vos aventures en plein air”

  1. Ping : Comment Survivre en Nature : Guide Ultime pour vos Expéditions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut